• vivement samedi

    j'suis une petite chanceuse, j'ai fini les cours à 15 heures...après avoir conduit (et plutôt bien) j'arrive chez moi et je vois une lettre for me ! ... le centre culturel qui m'écrit...ça, je me dis, ça doit être mon ancienne prof (oui j'ai gardé contact depuis quelques semaines) qui m'invite à son concert, pour la sortie de son cd. Exactement ! rendez-vous à 20h30 samedi ! youpi !

    je saute partout laissant ma mère ramasser les herbes et les cailloux qui s'étaient accrochés à mon pantalon tout déchiré (ben..on fait avec nos moyens ;)  ) en lui criant "j'espère qu'il y aura Emeline" Si ses parents veulent bien, elle doit rester chez moi mais ses parents ne sont pas chauds !!

    pour vous présenter un peu cette femme ; cette professeur de français, de théâtre, cette guitariste et cette chanteuse, look un peu garçon manqué, elle était ma prof lorsque j'étais en cinquième. J'aimais déjà écrire à cette époque et je faisais tout pour lui plaire, car elle me voyait parfois le WE faire du roller devant chez moi (elle était pote avec mon voisin) Je l'admirais, on m'annonce alors qu'elle vit avec une femme, là j'invente un gros mytho : mais non, elle sort avec mon voisin, ils vont bientôt se marier. En refoulant son homosexualité, je refoulais ainsi la mienne. J'ai fini par l'accepter (même si je ne sais toujours pas si c'est vrai) puis elle est partie. Jamais je n'ai trouvé de meilleurs professeurs, depuis ma 5ème (ça commence à faire long) je n'ai plus eu cette envie de faire du français, je m'ennuie et je n'ai pas des notes extraordinaires.                                 

    il y a quelques années de ça, j'étais à la fête de la musique. Au moment où j'arrive, je la vois sur la scène se déchainer avec une gratte. Là, je souris, je suis folle de joie mais je n'ose pas aller la voir. Mais je me promets d'y aller l'année suivante. L'année suivante, c'est l'année 2004 et je la cherche partout ; elle n'était pas là. Puis, il y a seulement quelques semaines, j'ai fait un concours de nouvelles. Au moment de la remise des prix, je la vois, mais je la fuis une seconde fois. Je ne me présente même pas, je suis lâche ! mais je prends mon courage à deux mains et je viens pour le moment des cadeaux. Elle est sur ma gauche (on était au cinéma) je la regarde, je fais la con avec les autres jeunes (2) pour qu'elle me remarque. Un moment, je vois qu'elle me remarque et je tourne la tête (trop pas discret !) Le mec m'appelle pour me donner des cadeaux, j'avais trop peur ! le moment terminé, il ne me reste plus qu'à rentrer chez moi mais elle était là, tout près ! je n'allais pas rester sans rien faire ! alors je m'approche, elle me voit et elle me fait une bise déterminée. Là, je suis aux anges, trois femmes me fécilitent pour mon soi-disant courage, et cinq minutes suffisent pour qu'elle me passe son adresse..(je crois qu'elle a lu dans mes pensées) depuis, on correspond un peu et là, elle m'invite. Je lui parle un peu de ma vie, j'ai toujours eu l'impression que cette femme est une adulte exceptionnelle. Si samedi pouvait être ce que j'imagine, je serais aux anges...et son groupe d'ailleurs s'appelle "la colère des anges" (je ne sais pas si c'est bien ou pas, je vais juger)


  • Commentaires

    1
    Mme Clooney
    Lundi 13 Décembre 2004 à 16:51
    PUB
    Allez sur le site http://www.blogg.org/blog-10800.html et laissez votre commentaire !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :