• le soir...

    ce soir,

    maman qui parle de ma vie,

    à ces gens qui sourit,

    moi je tape encore sur l'ordi.

    Je ne sais quoi penser,

    je ne peux pas m'aimer,

    en ayant ce genre de pensées.

    Alors pour déculpabiliser,

    je pars dans des hôpitaux,

    je monte tout là-haut,

    et je sers enfin de l'eau,

    à tous ces gens qui souffrent,

    à tous ces gens qui m'aiment.

    Et puis, ils meurent à force,

    de trop de souffrance atroce.

    C'est alors que survient la peur,

    de vivre avec peu de bonheur,

    dans ce monde remplie de malheurs.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :