• ces jours-ci

    ce week-end, ça va être dur. Je ne vais pas avoir de nouvelles d'Emeline jusqu'au lundi ou mardi soir. Enfin, il suffira que j'aille faire un peu les soldes, ce dont j'ai horreur mais à un moment donné, il faut bien se vêtir. J'en ai marre de porter les mêmes vêtements depuis des mois.

    hier, je me suis fait un peu peur. Je parlais à une personne à l'hôpital qui va beaucoup mieux par rapport à son arrivée. Il a commencé à me raconter sa vie de viet (y'en a partout dans ma région car c'est le premier camp qui s'est construit) et c'est d'ailleurs une vie de fou puisqu'il part souvent aux USA. Il parlait très bien avec moi. Puis, il me dit de me prendre les clopes dans le tiroir, juste histoire de fumer une latte pour se calmer. Je lui donne une clope et je lui dis que je fume aussi. Là, il me dit d'en prendre mais je refuse, je suis là en tant que stagiaire, il ne faut pas que je l'oublie. Alors il l'allume, puis il commence à fumer très rapidement. Pas seulement une latte mais plusieurs. Pour moi, ça n'a aucune importance, il suffira seulement de l'éteindre lorsque quelqu'un rentrera dans la chambre. A peine il commence à prendre ses quelques lattes que quelqu'un frappe, je le vois paniquer autant que moi, la matin il s'était déjà fait griller. Doucement, je vais voir qui frappe, les ambulanciers venaient le chercher. Le malade me dit de ramasser la clope puisqu'il l'a jeté derrière son fauteuil. Pendant que les brancardiers s'occupent de lui, je pose la cigarette que je croyais éteinte, sur la table de chevet. Il me demande doucement où je l'ai mis. Je lui montre l'endroit "non ça va griller !!" Je lui dis qu'elle est éteinte, je la prends et je vois que finalement, elle est restée allumée et que la table de chevet à commcencer à cramer. Je vais dans les chiottes et je la mets sous l'eau, juste avant je prends une latte. Je la mets dans la poubelle. Mais je comprends qu'il me dit de la mettre dans les chiottes (ce n'est pas ça qu'il me demandait) et malgré que l'ambulancier m'a dit que ça flottait, souvenir d'adolescence, je la mets et elle flotte. Ennuyée, je mets du papier sur le dessus et je pars de la chambre. Quelques minutes après, j'apprends qu'un patient qui fume dans une chambre peut tout faire exploser si l'oxygène est mal fermée (dans les tubes) !!

    aujourd'hui, je fête un peu un anniversaire. Effectivement, aujourd'hui cela fait deux ans que je me suis "avouée" être lesbienne, un mercredi après-midi, après avoir pleuré pendant des heures. C'est aussi la date anniversaire de mon premier "vrai" coming-out. C'est là où j'ai commencé à changer de vêtements, d'esprits, d'envies et que je suis devenue moins féminine. C'est aussi depuis deux ans que j'ai décidé d'oublier "Rémi", car aujourd'hui c'est sa fête et je faisais croire à tout le monde que je l'aimais. Il était juste beau.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :